Audition de l’ANCRE par une Commission d’enquête de l’Assemblée Nationale concernant les propositions de scénarios énergétiques.

by Ancre_Admin

Audition de l’ANCRE par une Commission d’enquête de l’Assemblée Nationale concernant les propositions de scénarios énergétiques.

by Ancre_Admin

by Ancre_Admin

En date du 17 avril dernier, le Président de l’Ancre a été auditionné par la Commission d’enquête de l’Assemblée Nationale, présidée par François Brottes, relative « aux coûts de la filière nucléaire, à la durée d’exploitation des réacteurs et à divers aspects financiers de cette production ».

La séance a porté essentiellement à la fois sur les scénarios énergétiques à long terme proposés par l’ANCRE et sur ceux élaborés par l’ADEME.

Après avoir précisé le sens des missions de l’alliance et le potentiel représenté par ses 19 organismes membres, Jacques Bittoun a rappelé la volonté de l’ANCRE de contribuer aux réflexions initiées par le lancement du Débat National sur la Transition Energétique, au travers de l’élaboration de scénarios couvrant tous les aspects de la question, ce qui a conduit à une concertation en son sein de tous les organismes de recherche concernés par les développements de l’Energie. Il a souligné que ce travail avait mobilisé sur l’année 2013 l’ensemble des groupes programmatiques de l’ANCRE. Il a précisé la portée du rapport en raison des analyses scientifiques et technologiques qu’il contient, mais aussi d’un travail d’évaluation multicritère, intégrant les dimensions économique, sociétale, environnementale et de sa mise en lumière des efforts R&D, au cœur des problématiques de l’ANCRE, qu’appellent ces scénarios.

Nathalie Alazard a complété la présentation par la description des principales hypothèses et conclusions attachées aux différents scénarios proposés, en termes de respect des objectifs de réduction des émissions de GES, de réduction des consommations, de redistribution des parts des énergies au niveau des usages et de la production, notamment d’électricité. Elle a également souligné les grands enseignements tirés par l’ANCRE de cet exercice : la nécessaire accélération des rythmes de développement et de diffusion de l’innovation, l’identification de grands invariants en termes d’innovations technologiques, l’apport des technologies de rupture.

Le Président de l’ANCRE a souligné en conclusion que :

  • Les hypothèses de ces scénarios avaient été explicitées de manière détaillée dans cette étude et résultaient, suite à leur confrontation, de la meilleure vision des experts issus des organismes que l’ANCRE regroupe. Près de 400 avaient été mobilisés pour ce travail en coopération, l’assemblage de leurs compétences offrant un champ de compétence considérable,
  • Le respect de ces objectifs imposerait un déploiement massif des meilleures technologies, certaines correspondant à des technologies de rupture dont le déploiement nécessitera au préalable des efforts importants de R&D,
  • Les modèles économiques actuels, quels qu’ils soient, donnaient de premières évaluations, mais présentaient encore beaucoup d’incertitudes qui nécessitaient leur approfondissement. Il recommandait de rester prudent quant à l’utilisation des résultats actuels pour arrêter une planification d’évolution de la transition énergétique, dont l’objectif principal était la réduction de l’impact climatique et environnemental  des énergies mobilisées, dans des conditions économiques viables et en limitant notre dépendance aux importations.

Le Président de la Commission a relevé que, par comparaison aux scénarios ADEME, l’ANCRE envisageait de réelles ruptures sur le long terme (2050). Il a souligné la nécessité de trouver des modèles économiques ou des schémas d’affaires, permettant de susciter les évolutions énergétiques proposées au rythme attendu et appelé la communauté scientifique à des propositions. Le rapporteur Denis Baupin a souligné les objectifs du Président de la République, rappelés lors du Conseil National de la Transition Energétique, dont la réduction de 50% de la consommation d’énergie primaire, et  relevé la convergence des scénarios ADEME et du scénario « Sobriété renforcée » de l’ANCRE pour atteindre ces objectifs.

La visualisation de cette audition est possible ici.

Top