Première rencontre entre l’Ancre et son homologue espagnole, Alinne

by Ancre_Admin

Première rencontre entre l’Ancre et son homologue espagnole, Alinne

by Ancre_Admin

by Ancre_Admin

Le président de l’Ancre Bernard Bigot a rencontré ce mercredi 13 mars M. Cayetano López, directeur de la Alianza por la Investigación y la Innovación Energéticas (Alinne) à Madrid. Dotées de missions très comparables, ces deux alliances ont engagé à cette occasion un processus de rapprochement. Leur collaboration pourrait notamment porter dans un premier temps sur le partage des méthodes et résultats des exercices de prospective et de planification stratégique.

Comme la France avec l’Ancre, l’Espagne s’est dotée en 2011 d’une alliance pour la recherche et l’innovation énergétiques, Alinne. Leurs missions sont très semblables : les deux alliances sont des entités de coordination stratégique, qui sont mandatées par leur gouvernement respectif pour :

  • apporter une expertise sur l’état des lieux des filières énergétiques nationales ;
  • identifier les défis et verrous prioritaires à lever pour répondre aux objectifs nationaux et européens ;
  • coordonner les projets de recherche, aussi bien des acteurs publics que privés, menés pour répondre à ces défis.

La réalisation des objectifs européens de la politique intégrée de l’énergie et du climat suppose d’identifier les moyens qui permettront d’ici 2020 à la fois de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de diminuer la consommation énergétique et d’accroître la part des énergies renouvelables dans le mix. L’investissement en R&D et l’introduction de nouvelles technologies sont des instruments indispensables pour atteindre ces objectifs. La coordination des efforts des acteurs de la R&D publics et privés dans chacun des pays comme au niveau européen est donc hautement souhaitable.

Les alliances sont ainsi un lieu où peuvent être pensées de nouvelles formes de collaboration entre acteurs, ainsi que l’articulation entre politique et programmes nationaux et européens (Horizon 2020, EERA1 ou EIT2 notamment) alors que le financement des objectifs du SET-Plan va nécessiter des ressources considérables. Le dialogue entre les alliances pourrait être utilisé pour confronter les analyses prospectives et les priorités respectives de chaque pays. Sur cette base pourraient ensuite être identifiés des thèmes susceptibles de donner lieu à des programmes conjoints.

 

A propos de l’Alinne

La Alianza por la Investigación y la Innovación Energéticas (Alinne, que l’on peut traduire par « Alliance pour la recherche et l’innovation énergétique ») est un grand pacte espagnol public-privé à échelle national, qui a pour but de renforcer le leadership international de l’Espagne en énergie. Ses trois grands objectifs sont :

  • définir une stratégie et identifier les priorités nationales dans le domaine de la recherche et l’innovation énergétiques ;
  • coordonner les activités de ses membres (organisations de recherche publiques, universités mais également industriels du secteur) et établir des programmes et projets conjoints ;
  • organiser la participation espagnole dans les initiatives et programmes européens.

 A chacun de ces objectifs est associé un comité dédié au sein de la structure de l’alliance, la gouvernance d’ensemble étant assurée par un comité exécutif composé de vingt-deux membres, dont une moitié est issue du secteur public (ministères, organismes de recherche, universités) et l’autre assure la représentation des entreprises.

www.alinne.es

1 European Energy Research Alliance.
2 European Institute of Innovation and Technology

Top