10 mars 2022 - Strasbourg (hémicycle de la région Grand Est)

"Europe en transition : les défis pour la recherche et la formation"

Dans le cadre de la Présidence Française de l’Union Européenne (PFUE), les 5 alliances de recherche (ANCRE, AVIESAN, ALLISTENE, AllEnvi et ATHENA) ont organisé une conférence de haut niveau : « Europe en transition : les défis pour la recherche et la formation ».

Cette conférence s’est tenu le 10 mars 2022 à Strasbourg (à l’hémicycle de la région Grand Est).

by Ancre_Admin

10 mars 2022 - Strasbourg (hémicycle de la région Grand Est)

"Europe en transition : les défis pour la recherche et la formation"

Dans le cadre de la Présidence Française de l’Union Européenne (PFUE), les 5 alliances de recherche (ANCRE, AVIESAN, ALLISTENE, AllEnvi et ATHENA) ont organisé une conférence de haut niveau : « Europe en transition : les défis pour la recherche et la formation ».

Cette conférence s’est tenu le 10 mars 2022 à Strasbourg (à l’hémicycle de la région Grand Est).

by Ancre_Admin

by Ancre_Admin

Europe en transition :
les défis pour la recherche et la formation

Au-delà des approches disciplinaires de la recherche et de la formation, est-il possible de soulever des préoccupations transversales plus systémiques, concernant les grandes transitions : climat, environnement, énergie, alimentation et santé ?
Au cours de la dernière décennie, les crises sont de plus en plus fréquentes, plus impactantes et ont tendance à s’accumuler. Elles affectent les modes de vie, de consommation et de production. Ces périodes de tension renseignent sur les impacts en termes sanitaires, environnementaux, sociaux et économiques et mettent en évidence comment les systèmes sont liés et interconnectés. Désormais, suffisamment d’observations, de données et d’outils sont disponibles pour modéliser, analyser et mieux comprendre l’impact de ces changements sur l’environnement, la santé, la biodiversité et la société aux différentes échelles spatiales et temporelles.

Le pacte vert (Green Deal) déroule une feuille de route pour rendre le continent européen neutre sur le plan climatique d’ici 2050. Il est le cadre des nouvelles législations proposées par la Commission européenne, afin de permettre la protection et la promotion de la biodiversité, la réduction à zéro des émissions nettes de gaz à effet de serre d’ici 2050, la promotion d’une économie propre et circulaire par l’utilisation efficiente des ressources, en assurant une « transition juste » où chaque citoyen trouve sa place. Le paquet législatif européen “Fit for 55” vise à mettre en place les mécanismes permettant de réduire des émissions de gaz à effet de serre de 55% à l’horizon 2050, par rapport au niveau de 1990, nécessitant ainsi une accélération des transitions énergétique, environnementale, sanitaire et numérique, et probablement des bouleversements systémiques majeurs.

Les progrès de la recherche disciplinaire et de l’innovation sont en mesure d’apporter de nombreuses solutions. En revanche, alors que les problèmes sont largement systémiques, les approches de ceux-ci sont souvent menées en silos sectoriels. Les innovations doivent être de plus en plus hybrides, rassemblant un large spectre de technologies et de compétences issues de différentes disciplines. Travailler aux interfaces de différents domaines scientifiques – sciences du vivant, sciences physiques, sciences du numérique, sciences pour l’ingénieur et sciences humaines et sociales – contribuera à dynamiser les innovations systémiques nécessaires pour atteindre une société neutre en carbone et résiliente d’ici 2050.

Sous l’égide du Ministère français de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, les cinq alliances nationales (regroupant les organismes de recherche et universités françaises autour de 5 thèmes transversaux : énergie, environnement, numérique, santé et sciences humaines et sociales) ont produit un document de positionnement qui reflète une vision commune et partagée des nouvelles orientations de la recherche, au service des grandes transitions, notamment en lien avec la discipline académique émergente des sciences de la durabilité

Europe in transition : challenges for research and education

Beyond disciplinary research and education questions, is it possible to raise more systemic horizontal concerns, regarding the major transitions: climate, ecology, energy, food and heath?
Over the last decade, crises are increasingly frequent and have a tendency to pile up.
They affect the way of life, the way of consumption, the way of production.
Such periods of tension provide information on the significant damages caused by the different types of climatic disturbances, such as social or health crises, or the loss of biodiversity and also reveal the high level of the interdependencies underlying the current ways of life.
Enough observations, data and tools are now available to understand and model the impact of these global changes on the environment, health, biodiversity and society.

In the European context, the Green Deal aims at making Europe the first carbon-neutral continent; this policy aims to preserve biodiversity, reduce pollution, and promote a clean and circular economy, while making this green transition a factor of economic growth, by ensuring a fair transition.
The European legislative package « Fit for 55 » will establish the mechanisms for fitting to the new European ambitions in the reduction of greenhouse gas emissions (a 55% at the horizon 2030, cut-off compared to 1990 level, to reach carbon neutrality in 2050), thus requiring an acceleration of the energy, environmental, sanitary and digital transitions, the implementation of carbon sinks, and probably major systemic disruptions.




Progresses in disciplinary research and innovation are able to provide many solutions. On the other hand, whereas the problems are largely systemic, the approaches of them are often led in sectoral silos.
Innovations must be more and more hybrid, bringing together a broad spectrum of technologies and skills from different disciplines.
Working at the interfaces of different scientific fields – life sciences, physical science, digital science, engineering science, human and social science – will contribute to boosting systemic innovations that are necessary to reach a carbon-neutral and resilient society by 2050.


Under the aegis of the French Ministry of Higher Education, Research and Innovation, the five national alliances (gathering the French research organizations and universities under 5 embedding topics: energy, environment, numeric, health, human and social sciences) have produced a positioning document which reflects a common and shared vision of new directions in research, to serve the major transitions, in the emerging academic discipline of sustainability science.


Programme / Program


Replay (vidéos)

Contact : ancre@ifpen.fr

Top